Des contes sont nées les aventures de trolls, d’humains, d’elfes et bien d’autres encore. Et avec ces nombreux personnages, des mondes d’heroic fantasy, bien des batailles épiques, de drames, de romance, de héros et de méchants ont vu le jour. Et c’est la base de l’univers du RPG même si il existe évidemment d’autres styles, la base est quand même là.

Mais qu’est-ce qui fait un RPG réussi ?

Dans l’industrie du jeu, où des centaines de jeux sont produits chaque année, il est difficile de s’asseoir et de jouer à tous les RPG qui sont proposés. Dans notre emploi du temps chargé, les gens veulent essayer de trouver les meilleurs jeux qui existent. Après tout, il n’y a tout simplement pas de temps à perdre dans des aventures qui nous ennuient et les RPG devraient au moins capter notre attention.

Voici quelques-uns des ingrédients clés qui rendent un RPG intéressant

L’histoire du rpg

Chaque jeu de rôle a besoin d’une histoire captivante. Quel que soit le thème de l’univers du RPG, qu’il s’agisse de science-fiction, de fantasy, de gothique ou autre, sans une histoire solide et intrigante, le RPG ne peut survivre qu’en étant agrémenté de bons graphismes et d’un bon gameplay. Dans chaque histoire, il doit y avoir des personnages que les gens peuvent éventuellement aimer et auxquels ils peuvent s’identifier. Imaginez jouer à un jeu où vous détestez les personnages que vous contrôlez. Ce ne serait pas très cool. De même que de bons héros peuvent facilement captiver un public, un méchant puissant et redoutable le fait tout autant.

Le BattleMode

Plus de 50% du temps que vous passez à jouer à un jeu de rôle, vous allez combattre des monstres et des méchants. C’est pourquoi il est important que le mode de combat ne provoque pas de narcolepsie chez les joueurs. Le mode de combat doit retenir l’attention des joueurs et ne doit pas être une autre chose “reloue” à faire pour améliorer le niveau des personnages. Il existe une grande variété de modes de combat qui ont été mis en œuvre avec succès et qui ont été jugés “amusants”, et qui partagent tous des caractéristiques communes : Rapides, interactifs et stimulants.

Le gameplay

S’il est difficile de contrôler le mouvement de votre/vos personnage(s), n’importe quel jeu peut tourner au désastre. Si le ou les personnages peuvent effectuer divers mouvements (sauter, grimper, courir, etc.), il est important que le joueur puisse s’adapter facilement et avec souplesse aux commandes. En outre, les rotations de la caméra, la visibilité des cartes ou les menus/écrans d’état doivent tous être faciles à suivre ou du moins avoir une courbe d’apprentissage en continu pour que les joueurs s’intéressent au jeu. Je ne pense pas que beaucoup de jeux nous obligent à parcourir le manuel pour passer trente minutes de jeu. La plupart des développeurs de jeux ont créé des tutoriels dans le jeu pour se faire au gameplay.

Les graphismes

Une bonne utilisation des graphismes ne signifie pas un fouillis de jolies cut scenes à chaque moment fort du jeu. Cela signifie des interfaces bien conçues pour les menus du jeu, des mondes étonnants dans lesquels les personnages peuvent voyager, la clarté des graphisme, la fluidité des combat, etc… Oui, la simplicité fait des merveilles. Si l’explosion d’un sort prend trente secondes à s’afficher, les joueurs y réfléchiront à deux fois avant d’utiliser à nouveau ce sort. Ce n’est pas ce que les développeurs ou les joueurs veulent ou attendent.

L’histoire du RPG

Croyez-le ou non, l’histoire du monde dans les jeux affecte la façon dont les joueurs voient ou jouent leur RPG. Ces derniers temps, les jeux connaissent partout un boom de suites, de préquelles ou d’autres suites. Après tout, il s’agit d’une bonne stratégie marketing et du moyen le plus simple de faire revenir les anciens fans sur les nouveaux opus. Si les développeurs de jeux continuent à créer d’excellents jeux, ils se forgent une réputation dont les gamers se souviendront. Et plus que du nom des développeurs, les gens se souviendront des titres des jeux. La réapparition des personnages préférés des précédentes éditions du jeu suscite également l’intérêt des fans.

Conclusion

Voilà, vous l’avez compris. Il existe, bien sûr, de nombreux autres facteurs permettant de créer des RPG divertissants, tels que la musique, les mini-jeux, les quêtes secondaires, les secrets, etc. Cependant, les cinq éléments ci-dessus constituent les ingrédients de base de la plupart des RPG traditionnels.

Maintenant, ne vous méprenez pas. Je pense que tous les RPG, les bons comme les mauvais, méritent une certaine reconnaissance. Une quantité énorme de travail et de temps est nécessaire pour construire un véritable jeu de rôle. La quantité de créativité dans chaque RPG est étonnante et inspirante. Alors, faites de votre mieux pour terminer tous les RPG que vous commencez (même si je suis coupable d’en abandonner certains au milieu). Mais on ne sait jamais si on ne va pas kiffer le jeu à la fin.

J’espère que mon point de vue sur ce qui rend les RPG intéressants vous a donné un aperçu de ce que vous pouvez rechercher lorsque vous cherchez un bon jeu de rôle !