Yar’s Revenge

Yars’ Revenge est sûrement un des jeux les plus marquants de l’Atari 2600. Presque trente ans après cet épisode bien pixélisé, Killspace Entertainment nous offre Yar’s Revenge sur le Xbox Live Arcade. Mais le jeu mérite-t-il l’éloge que l’on peut lui faire pour la version originale ?

Yar contre-attaque

Dans Yar’s Revenge, vous contrôlez une Yar. Cette Yar a été comme toutes les autres réduites en esclavage par l’empire de Qotile. Heureusement pour elle, Bar Yargler la recueille après une de ses missions de plus difficile et tente de lui rappeler son passé oublié suite à un lavage de cerveau orchestré par l’ennemie. Suite à cette révélation plutôt troublante, la Yar décide de se venger de l’empire de Qotile. Elle se lance alors à travers 6 mondes remplies de bestioles bien différentes les unes des autres. Bien différentes oui, mais qu’es qu’elle se répète ! En effet, dès le premier niveau, vous aurez l’occasion de découvrir la quasi totalité du bestiaire du jeu. Si celui-ci n’est pas forcément original, il est surtout du coup très rébarbatif. Le studio aurait pu en effet, proposer de découvrir les monstres au fur et à mesure.

Le bestiaire ne fait cependant pas tout. Et malgré cette répétition, on ne peut pas dire qu’on s’ennuie dans le jeu. En effet, l’action est omniprésente. Chaque seconde passée est une victoire. Les ennemies fusent de partout, ce qui rend le jeu bien fun. Néanmoins, les mondes sont assez longs, du coup, même si l’action est intense, on a un sentiment de répétition qui prend le pas. Découper les mondes en plusieurs niveaux auraient peut-être était un choix plus judicieux. Dommage que ça n’ait pas été le cas. On remarquera aussi quelques niveaux qui sont aussi long que les affrontements contre les boss. C’est assez dommage, cela casse un peu l’action. Cependant, les boss sont vraiment sympa à rencontrer.

La revanche des Yars

Pour ce qui est du gameplay, c’est plutôt pas mal. Vous déplacez la Yar avec le stick de gauche, celui de droite vous sert à viser les ennemies. Ensuite, les gâchettes permettent d’esquiver des tirs ou ennemies mais aussi d’effectuer les attaques de la mitrailleuse, au laser en passant par des roquettes ou autres armes que vous débloquerez via des power up ou au fil de l’aventure. Les power-ups sont d’ailleurs utilisables avec les touches classiques de votre pad. Ceux-ci s’obtiendront de façon aléatoires après avoir débusqué quelques ennemies. Il faudra donc bien choisir son moment pour les placer. De plus, votre personnage ne peut en transporter qu’un nombre limité. Bref, vous avez tout de même un arsenal assez complet.

Pour ce qui est du reste, on retrouve un mode coopératif en local et quelques défis sympas à réaliser en plus de l’histoire. On retiendra un côté graphique un peu cell-shading pas mal du tout. Les environnements, bien qu’un peu répétitif sont jolis à regarder. Le jeu propose aussi quelques cinématiques avec un style manga très sympa, mais hélas pas assez nombreuses. Du côté de la musique, les thèmes sont réussis, ils sont néanmoins un peu gâchés par les bruitages qui ne sont pas aussi réussies qu’elle. Enfin, on notera la présence d’artworks, mais surtout du comic vendue dans le jeu Atari à l’époque. Clin d’œil apprécié.

Yar’s Revenge est un jeu sympa pour les fans du genre. Néanmoins, son nom lui fait un peu défaut. On s’attendait à mieux pour un jeu qui était prévu pour succéder à Yars’ Revenge. Ceci dit, le jeu vaut tout de même un petit détour. Le gameplay un peu déroutant au début s’avère au final pas mal du tout. On retiendra aussi les boss et l’univers graphique du jeu qui font le charme du soft. Si le jeu souffre au final de quelques défauts, il fera plaisir aux adeptes. De plus pour 800 points Microsoft et un manque de concurrent sur la console, pourquoi y résister ?

Laisser un com