Tout savoir sur les Survival Horror

Le nombre de jeux vidéo existants est relativement énorme. Tous ces jeux sont classés par genres : action/aventure, jeu de rôle, jeu de sport…Lorsqu’un titre utilise des éléments pour faire peur aux joueurs, la catégorie dans laquelle sont classés ces jeux se nomme Survival Horror. Mais que veut vraiment dire le terme Survival Horror ? Quelles sont ses origines ? Quels sont les jeux les plus emblématiques ? Explications.

resident-evil

Qu’est-ce que le genre Survival Horror ?

Un survival horror est un jeu d’action/aventure possédant quelques éléments d’horreur puisés dans les plus grandes fictions d’horreur. Dans ce type de jeu, les combats sont présents mais le principe-même repose sur les héros qui, dans certains cas, sont vulnérables et pas ou peu armés. Dans les survival horror, les joueurs rencontrent des créatures étranges, visitent des endroits lugubres et doivent résoudre de nombreuses énigmes pour pouvoir progresser dans l’histoire. Un survival horror se base sur la peur, la crainte, le but étant de créer une ambiance glauque et pesante pour mettre mal à l’aise le joueur. À la différence d’un jeu d’action/aventure, le joueur avance petit à petit dans un survival horror, tout et n’importe quoi peut surgir de derrière un mur ou une porte (fantôme, monstre…). Le joueur, lorsqu’il se met dans de bonnes conditions (lumière éteinte, casque sur les oreilles…) est littéralement terrifié à l’idée de progresser dans tel ou tel couloir.
La recette magique d’un bon survival horror est composée de différents ingrédients : un zeste de créatures surnaturelles, un soupçon d’énigmes, un brin de longs couloirs sinueux, quelques gouttes de musique aux sonorités faisant froid dans le dos et un poil de bruits étranges (grincements de portes, rires d’enfants diaboliques…).

De nombreuses licences de jeux vidéo ont utilisées ce genre qui a commencé à faire ses premiers pas dans les années 1980 et l’engouement des fans pour les survival horror n’est pas prêt de s’estomper.

Les débuts du survival horror

C’est dans les années 80 que les tout premiers jeux d’horreurs ont fait leur apparition. Clairement inspirés des œuvres de H. P. Lovecraft ou encore du cinéma d’horreur japonais, ces titres se voulaient lugubres, effrayants et misaient sur le côté psychologique de la peur. Un des premiers survival horror des années 80 se nomme Haunted House et était sorti sur Atari 2600 mais la véritable licence ayant donné naissance au genre survival horror est Alone in the Dark, titre sorti en 1992 et dont tout le monde connaît le nom encore aujourd’hui. La raison ? C’est très simple, ce titre est considéré par beaucoup comme le papa des survival horror.

Les survival horror mis au piédestal

Slender

À partir de 1996, le genre survival horror s’est considérablement démocratisé. Avec des franchises telles que Resident Evil ou encore Silent Hill, les survival horror étaient aimés de tous. Ces licences ont tellement marché, qu’aujourd’hui encore des jeux sortent (Resident Evil 6, Resident Evil Revelations, Silent Hill Homecoming…). À cette époque, d’autres titres étaient sortis mais malgré leur succès, ils se sont arrêtés (Project Zero, Forbidden Siren, Shadow of Memories…).

De nos jours, le genre survival horror est toujours bien présent mais se tourne un peu plus vers l’action comme avec les derniers épisodes de Resident Evil (4, 5 et 6), toutefois, les bases des jeux d’horreur d’antan sont toujours là, ancrées même si aujourd’hui, des jeux comme The last of us donne la part belle au coté émotionnel des personnages du jeu. Les survival horror sont un genre qui ne se démode pas, en constante évolution mais créant toujours autant de panique chez les joueurs. Qu’ils soient orientés action ou misant sur le côté psychologique, les survival horror ont toujours le même but : instaurer la peur. Et le pari est plutôt réussi.

Laisser un com