Les jeux vidéo indépendants

Jeux vidéo indépendants

Récap sur les indie games

Les studios de développement mondialement connus comme Rockstar, Square Enix, Infinity Ward, Naughty Dog, ne cessent d’enchaîner les succès et donc de se remplir les poches, financièrement parlant. L’argent récolté par les ventes de leurs jeux sert à financer le développement de leurs prochaines productions. De plus, ces studios sont également financés par des éditeurs de jeux vidéo, eux aussi très connus. À côté de cela, il y a de tous petits studios, pas forcément très célèbres et qui ne possèdent pas d’éditeurs pour financer leurs titres. Les jeux créés par ces petites entreprises sont également appelés des jeux vidéo indépendants. Explications.

Comment sont financés les jeux vidéo indépendants ?

Les développeurs de jeux vidéo indépendants peuvent compter sur un certain nombre d’aides pour pouvoir financer leur production. Tout d’abord, ils peuvent demander un prêt bancaire. Toutefois, il ne s’agit pas la manière la plus courante utilisée. Sinon, selon certains pays, des aides sont mises à la disposition de ces studios. Ces aides sont plus ou moins importantes et se retrouvent sous la forme de subventions ou de crédits d’impôt. Dans ce domaine, le Canada se démarque nettement des autres pays.

En France, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) dirige le Fond d’aide au jeu vidéo (FAJV) et dépense environ 3 à 4 millions d’euros par an afin d’aider les studios à financer une partie du coût de leur jeu. Bien évidemment, ces aides ne financent pas entièrement le prix d’un jeu mais elles s’élèvent à tout de même à 200 000€ maximum, ce qui permet de couvrir à peu près 50 % des dépenses. Des subventions plutôt intéressantes en somme.

Depuis les années 2000, une nouvelle façon de financer une production indépendante a vu le jour : le crowdfunding ou le financement participatif. L’intérêt étant que le studio propose son projet aux internautes et ce sont eux qui « misent » dessus en participant financièrement. Alors certes, les sommes que mettent chaque personne individuellement sont assez faibles mais en les additionnant toutes, cela peut rapidement grimper. Pour la petite anecdote, le studio Double Fine, en 2012 souhaitait atteindre une somme de 400 000 dollars grâce au financement participatif. Cet objectif fut atteint en l’espace de 8 heures ! Un véritable record d’autant plus que l’intégralité des contributions ont permis à Double Fine d’obtenir 3 millions de dollars. L’une des plateformes de financement participatif les plus connues est Kickstarter.

Comment sont distribués les jeux vidéo indépendants ?

En règle générale, c’est un éditeur qui se charge de distribuer un jeu vidéo sur support physique. C’est également l’éditeur qui s’occupe de la publicité et de tout le côté marketing lié au jeu. Puisque les développeurs indépendants ne possèdent pas le soutien des éditeurs, ils doivent trouver d’autres moyens de distribuer leurs productions. C’est pour cela que la plupart des jeux vidéo indépendants sortent en version dématérialisée. Sur PC, ces titres sortent généralement sur Steam tandis que sur consoles de salon, les plateformes dédiées sont le Xbox Live Arcade, le PlayStation Store et l’eShop.

Contre toutes attente, les jeux vidéo indépendants connaissent une ascension fulgurante depuis quelques années. Bien que la concurrence soit rude dans ce domaine, ce type de jeux vidéo n’est pas boudé par les joueurs, bien au contraire. En témoigne le nombre important de contributeurs sur Kickstarter par exemple.

L’énergie déployée pour concevoir un jeu indé va très souvent de pair avec la passion que les concepteurs ont pour les jeux vidéo en général, ce qui permet la création de véritables pépites qui a elle seules peuvent changer le paysage vidéo-ludique.

 

Enregistrer

Laisser un com