Le processus de développement d’un jeu vidéo

S’il y a une vingtaine ou une trentaine d’année il était possible de développer un jeu vidéo avec seulement deux ou trois personnes dans un petit local et avec un budget limité, de nos jours, les choses sont bien différentes. Les technologies ont évolué, les exigences en termes de qualité sont de plus en plus prononcées et les coûts demandés sont de plus en plus importants. Par conséquent, développer un jeu vidéo ne peut pas se faire sans moyens financiers, matériels et humains. Il faut du temps, de l’argent. Lorsqu’un nouveau jeu vidéo fait son apparition en boutique, il faut savoir que pour être arrivé jusque-là, il est passé par un certain nombre d’étapes dont voici le détail ci-dessous.

Les différentes étapes du développement d’un jeu vidéo

Le développement d’un jeu est parfois long et fastidieux, voici les étapes de développement, de la naissance de l’idée à la vente en magasin :

La validation du projet

Cette étape consiste à définir si le projet est réalisable. Il faut prendre en compte le budget financier, les ressources humaines, les points forts et les points faibles du projet, les contraintes et les limites technologiques… Toute l’équipe travaille main dans la main durant cette étape. Tout le monde donne son avis et lorsqu’un accord est trouvé, l’étape suivante débute.

L’élaboration de la bible de production du jeu

Ici, il s’agit de mettre en place un document qui servira pendant toute la durée de développement. Dedans, il faut consigner tous les points clés du projet, les différentes contraintes, faire des choix… Une fois ce document rédigé, il faut commencer la partie game design du projet (charte graphique, charte sonore…). À ce stade, le projet est bien défini, les choses sont claires concernant l’univers graphique, sonore…

La réalisation d’une maquette

Cette étape consiste à vérifier le projet est réellement réalisable. Une petite équipe réalise donc une partie du jeu (un circuit, un niveau…) et vérifie les mécaniques de jeu, la cohérence de l’univers… Cette étape est décisive car elle permet de savoir s’il faut poursuivre le projet ou non, de plus, grâce à cette maquette il sera possible de chercher des moyens de financements et des éditeurs.

La production du jeu

Une fois le financement débloqué et un éditeur près à vous faire confiance, vous passez à la phase de production qui consiste à produire le jeu dans ses moindres détails. Plus la bible de production est détaillée et plus le travail en sera facilité. Il faut qu’à ce stade la bible de production soit parfaite car l’équipe en charge du projet n’a plus le temps de la corriger ou la modifier. Le moindre écart et les conséquences peuvent être lourdes surtout au niveau du budget financier. Il faut également savoir que s’il y a des financeurs au projet, ils voudront très certainement surveiller la progression du projet. Il faut beaucoup communiquer avec l’éditeur dans cette étape car sans sa validation, le projet peut finir mort-né.

La phase de tests et de debug

Voici l’une des phases les plus difficiles de la production. Une fois le projet terminé, il faut effectuer différents tests et debug afin de corriger les bugs et de peaufiner au maximum le jeu. Ces bêtas tests sont réalisés chez les développeurs, chez les éditeurs et parfois même par le public.

La localisation du jeu

Un jeu français qui ne sortira que sur le sol français n’a pas besoin de cette étape mais si le jeu sort à l’international, alors il faut le traduire dans les différentes langues visées. Dans cette étape il faut également prendre en compte les restrictions au niveau des pays. Par exemple la violence doit être censurée en Australie ou en Allemagne dans certains cas.

La préparation de la version Gold

Lorsqu’un jeu passe « Gold », cela veut tout simplement dire qu’il est entièrement fini et qu’il peut passer à la phase suivante.

La fabrication du jeu

Durant cette étape le jeu est fabriqué, c’est-à-dire qu’il est réalisé pour être vendu en magasin. Il faut donc graver les DVD (ou Blu-Ray), imprimer les jaquettes, fabriquer les boîtes…

La distribution

L’éditeur va distribuer le jeu dans les chaînes de magasins afin qu’il soit mis en vente.

Et après tout ça ?

Même si un projet est terminé et que le jeu est mis en vente, cela ne veut pas dire que tout est fini pour autant puisqu’il faut encore travailler sur les mises à jour, les patchs correctifs et, éventuellement, les DLC.

3 Comments

  1. Teuguia 11 novembre 2016
  2. Kamfart 9 mars 2017
    • admin 18 mars 2017

Laisser un com