La marque NEC et le gaming


Dans le monde de l’informatique, de très nombreuses marques se disputent le marché et les clients. Certaines sont connues à travers le monde, d’autres le sont un peu moins. Mais pour la plupart, la qualité de leurs produits n’est plus à démontrer. Toutefois, le domaine de l’informatique est vaste et lorsque l’on recherche des produits spécialement orientés pour le gaming, là certaines marques montrent leurs faiblesses. Aujourd’hui, nous revenons sur la marque NEC. Est-ce une marque à privilégier pour le gaming ? Explications.

La naissance de CEC Corporation

NEC Corporation (anciennement Nippon Electric Company) est une société japonaise d’informatique et de télécommunication. Elle a été fondée en 1899 par Iwadare Kunihiko et l’entreprise américaine Western Electric. À cette époque, NEC Corporation était la première entreprise à capital mixte japonais et étranger. Au départ, la firme créait des téléphones et des centraux téléphoniques puis a élargi son domaine de compétence à l’électronique (circuits intégrés, semi-conducteurs…) et aux systèmes de communication (par radio, par câbles sous-marins ou par micro-ondes). Dès les années 1960, NEC Corporation se met à développer à l’international et propose de la télécommunication (téléphonie mobile, équipements de réseaux informatiques…) mais aussi des ordinateurs (PC, microprocesseurs…).

En 1996, NEC rachète Packard Bell et fusionne son activité avec celle de la marque rachetée. Fin 2011, NEC créer une coentreprise avec Lenovo. De nos jours, NEC Corporation est implanté sur les cinq continents et propose une large gamme de produits dans tous les domaines de l’électronique, de la télécommunication et de l’informatique.

Beaucoup de personnes ne le savent pas, mais entre 1987 et 1993 NEC Corporation était sur le devant de la scène grâce à ses consoles de jeux vidéo (PC Engine, SuperGrafx…) puis a laissé la place libre face à ses deux plus gros concurrents : Nintendo et Sega.

La marque NEC et le gaming

Comme expliqué plus haut, NEC Corporation fut un des premiers acteurs sur le marché des consoles de jeux vidéo des années 1987 à 1993. Mais dans ce secteur la concurrence était rude et d’autres constructeurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu comme ses deux principaux concurrents : Nintendo et Sega. La particularité des consoles de NEC était l’utilisation de Hu-Cards en tant que support de données. Les Hu-Cards étaient des cartes du même format qu’une carte de crédit et possédaient des connecteurs. Durant six ans, NEC a créé de nombreuses consoles de jeux vidéo :

  • PC-Engine (également appelé TurboGrafix ou TurboGrafiX-16 aux États-Unis)
  • Shuttle
  • CoreGrafX
  • PC-Engine GT (également connu sous le nom de Turbo GT) qui était une version portable du PC-Engine
  • CoreGrafX-II
  • SuperGrafX
  • Duo (également connu sous le nom de PC-Engine Duo)
  • PC-Engine LT qui est une version portable du PC-Engine mais avec un écran LCD repliable
  • Duo-R
  • Duo-RX
  • PC-FX
PC Engine GT

Console couleur portable PC Engine GT

SuperGrafx

Console Supergrafx de Nec

CoreGrafx

Console CoreGrafx de chez Nec

À cette époque, les consoles de NEC ont tout de même connu le succès car à chaque fois qu’une console changeait d’apparence, son coût de production et donc son prix de vente baissait. En plus du prix de vente qui baissait, certaines modifications étaient apportées aux consoles comme la coque, la connectique et même la couleur. À titre d’exemple, le PC-Engine était blanc, le CoreGrafX était gris foncé, le CoreGrafX II était gris clair, le Duo était noir et les Duo-R et Duo-RX étaient blancs.

De nombreux titres étaient sortis sur ces consoles, dans tous les genres : sport, combat, plate-forme, jeu de rôle… D’ailleurs, de nombreuses licences encore très connues aujourd’hui ont même fait leurs premiers pas sur les consoles de NEC. Parmi elles figurent Bomberman, Street Fighter, Shinobi, After Burner, R-Type, Castlevania…

Reconnues encore par les gamers comme des consoles qui assuraient au niveau des sprites présents, la marque Nec a laissé une empreinte indélébile auprès des joueurs fans de Shoot’em Up.

Laisser un com